Remise de la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mérite à Margot Steinhart, Présidente de l’Alliance Française du North Shore

Highland Park (IL). Discours du Consul général de France Vincent Floreani à l’occasion de la cérémonie de remise des insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite à Margot Steinhart, Présidente de l’Alliance Française du North Shore et ancienne Présidente de l’American Association of Teachers of French.
Highland Park, le 8 mai 2017

JPEG

Chère Margot,

Je suis très heureux de participer au déjeuner de printemps de l’Alliance Française du North Shore et de vous remettre la médaille du mérite.

Avant de vous remettre cette médaille, je voudrais avoir une pensée affectueuse pour votre mari Frank qui nous a quittés en janvier dernier. Lui aussi était un passionné de la langue et de la culture françaises. En se mariant avec vous, il avait également épousé votre amour pour la France.

Il vous accompagnait avec un tendre enthousiasme et un sourire constant à tous les évènements auxquels vous participiez, son appareil photo toujours en bandoulière pour immortaliser ces moments d’amitié entre nos deux pays. Vous formiez un couple attachant, lui le statisticien et sociologue, vous la linguiste et francophile, unis par votre désir de transmettre votre savoir et votre passion aux générations suivantes.

Nous avons perdu un ami de la France, un ami tout court, et la médaille que je vais vous remettre est aussi pour lui, en humble reconnaissance posthume pour tout ce qu’il a accompli.

*

Chère Margot,

Je voudrais dire quelques mots sur la décoration que vous allez recevoir, la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mérite. Cet ordre a été créé en 1963 par le général de Gaulle pour récompenser les « mérites distingués » des citoyens français ou étrangers.

C’est un ordre universel, qui distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité. Au fil des ans, des personnalités éminentes l’ont obtenu, comme la résistante Lucie Aubrac, l’écrivaine Françoise Chandernagor, l’écrivain et homme politique Léopold Sédar Senghor. Chère Margot, vous voilà donc en excellente compagnie.

Votre impressionnante carrière et votre dévouement au service de la promotion de langue française aux États-Unis justifient pleinement que cette décoration vous soit remise aujourd’hui. Je ne me risquerai pas à décrire dans le détail votre longue et riche biographie, sinon nous risquerions d’attaquer le déjeuner à l’heure du dîner. En bref, vous êtes Présidente de l’American Society of the French Academic Palms, Présidente de l’Alliance Française du North Shore, et Présidente honoraire de l’American Association of Teachers of French.

Vous êtes par aussi membre de toutes les grandes associations américaines pour l’enseignement des langues étrangères.

*

Chère Margot,

Vous allez recevoir la médaille du mérite mais il serait sans doute plus exact de dire « des mérites » tant vous en avez. Je voudrais me concentrer sur trois de ces mérites : pédagogie, leadership et amour de la langue et de la culture française.

Pédagogie tout d’abord. Pendant plus de quarante années, vous avez enseigné à plusieurs milliers de jeunes américains qui sont devenus à leur tour des ambassadeurs de la langue française. Il n’est pas rare que je croise des professeurs qui me disent avoir suivi vos cours et grâce à vous, être tombés amoureux de notre langue et de notre culture grâce à vous.

Je voudrais citer l’une de vos anciennes élèves, qui nous a dit : “Margot était l’un de ces professeurs don’t l’image dans la classe reste dans votre mémoire. Je me souviens de Margot se tenant droite, souriant, et attendant ma réponse. Elle est élégante. Ses cheveux sont courts, dans le style d’Elizabeth Taylor. Elle se réjouissait sincèrement de mes succès. Quand j’échouais, elle partageait ma peine."

Vos qualités pédagogiques éminentes ont maintes fois été reconnues puisque vous avez obtenu le prix de Young Educator of the Year en 1982, le prix du chapitre de l’AATF d’excellence de l’enseignement du français au niveau secondaire en 1998, et le prix Dorothy S. Ludwig de l’AATF national pour l’excellence de l’enseignement en 2002.

*

Leadership ensuite.

Afin de faire du français une langue attractive pour un nombre croissant d’élèves, vous avez constamment à cœur d’innover et de faire partager votre inestimable expérience avec vos collègues, parcourant sans relâche toutes les conférences de l’AATF et des autres grandes associations américaines pour l’enseignement des langues étrangères. A Park Ridge et Barrington, vous avez ainsi développé des projets innovants comme l’utilisation des systèmes hypermédias.

Vous avez présidé la commission chargée de rédiger les nouvelles normes nationales pour les étudiants de français.

En tant que présidente de l’AATF, vous avez ainsi lancé plusieurs initiatives majeures comme la Grande dictée ou le programme « Tête à tête ». pour aider les professeurs isolés. Depuis 2008, vous travaillez avec succès sur un forum de plaidoyer pour maintenir des cours de français dans les écoles élémentaires, les lycées et les universités. Grâce à cet outil formidable, vous avez réussi à sauvegarder des cours de français dans de nombreux établissements à travers l’ensemble des Etats-Unis.

*

Amour de la langue et de la culture française, enfin. Je peux le constater chaque semaine en vous croisant à des évènements culturels.

En tant que présidente de l’Alliance française du North Shore depuis 2007, vous avez presque doublé le nombre d’adhérents et de participants aux évènements culturels en lançant de nouveaux programmes, comme un ciné-club, une soirée trivia, deux nouveaux groupes de lecture, des excursions culturelles et une lettre d’information.

Votre générosité et votre amour de la France va au-delà des salles de classe et des évènements de l’AATF. Ainsi, en 1999, alors qu’une tempête a détruit les plantations d’arbres du château de Versailles datant du 18ème siècle, vous avez organisé une collecte de fonds pour aider au reboisement.

*

Pour nous, au consulat, vous êtes un relais incontournable et précieux, toujours disponible pour accompagner nos projets dans les domaines culturel et éducatif. Récemment, vous avez ainsi accepté de faire partie du jury pour un concours de dessins et de rédaction sur la cuisine française organisé dans le cadre ‘d’A la carte Chicago’’.

Chère Margot, en reconnaissance de tout ce que vous avez réalisé pour promouvoir la langue et la culture française aux Etats-Unis, contribuant grandement au renforcement des liens d’amitié entre nos deux pays, je suis heureux de vous remettre maintenant les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite.

Margot Steinhart, au nom du Président de la République nous vous faisons Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Dernière modification : 08/05/2017

Haut de page