Congrès à l’Université de Madison sur la transformation laitière : des chercheurs de l’INRA y participent

JPEG

La mission pour la Science et la Technologie du Consulat de France à Chicago promeut les échanges et le partage de connaissances entre les Etats-Unis et la France dans le domaine des sciences des aliments et particulièrement des produits laitiers, qui font partir de ses domaines de compétences au niveau national.

L’industrie laitière aux Etats-Unis représente 110 milliards de dollars avec une production annuelle de 87,5 milliards de litres de lait. Le Wisconsin est le quatrième producteur mondial de fromage après les Etats-Unis (en ne prenant pas en compte l’état du Wisconsin), l’Allemagne et la France. Sa production fromagère annuelle s’élève à plus de 1 milliard de kg.

Dix pôles de compétitivité sont présents aux Etats-Unis dans le secteur laitier dont quatre dans le MidWest : Midwest Dairy Foods Research Center (3 implantations) sous la tutelle de l’université du Minnesota et le Wisconsin Center for Dairy Research (1 implantation) sous la tutelle de l’université de Madison.

Le Centre de Recherche des produits laitiers du Wisconsin est dirigé par le professeur John Lucey. Ce centre est un partenaire important pour les entreprises laitières américaines. Son soutien peut aller des travaux de recherches, en passant par un support technique jusqu’aux programmes de formation dans tous les domaines relatifs au lait et produits laitiers.

Tous les 4 ans, un congrès de la Fédération Internationale de Laiterie (IDF) est organisé dans différents pays du monde. Cette année, ce symposium, intitulé « Cheese Ripening & Technology », s’est déroulé à l’université de Madison, Wisconsin. Les principaux membres organisateurs étaient Rusty Bishop, de Schreiber Foods (US) ; Jeff Broadbent, de l’université d’Utah (US) ; Allen Foegeding, de l’université de Caroline du Nord (US) ; Mark Johnson, du Wisconsin Center for Dairy Research (US) ; Sylvie Lortal, de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) (FR) et John Lucey. Les trois principaux thèmes abordés portaient sur la maturité et le goût du fromage, les propriétés et les performances physiques du fromage, la santé et le bien-être liés au fromage.

Sur 298 participants, 109 venaient des Etats-Unis et 15 de France. La mission scientifique a permis à 3 chercheurs de l’INRA de participer à ce symposium : Frédéric Gaucheron, Anne Thierry et Valérie Gagnaire. Ces chercheurs viennent de l’unité de recherche sur le lait et les œufs de l’INRA/Agrocampus Ouest-Rennes. Ce centre a pour mission de développer une expertise sur les composants du lait, augmenter la qualité et la sécurité des produits laitiers fermentés, former des étudiants de master et de doctorat, et faire bénéficier la société et l’industrie des nouvelles avancées scientifiques au travers d’un partenariat régulier et diversifié.

Le Dr. Frédéric Gaucheron a contribué à la réalisation et à la présentation de deux posters dont les thèmes abordés sont les suivants : calcul théorique de la solubilisation du phosphate de calcium micellaire lors de l’acidification du lait, et développement de l’emmental à partir du lait de bufflonne et la comparaison avec celui produit à partir de lait de vache.

Le Dr. Anne Thierry a effectué deux présentations, l’une sur le micro-environnement des colonies de bactéries dans le fromage, et la seconde sur l’adaptation et de la survie des bactéries dans le fromage dans des conditions de conservation au froid.

Le Dr. Valérie Gagnaire a réalisé deux présentations orales concernant le rôle des peptides dans le fromage.

Le rôle de la mission scientifique ne s’arrête pas là. Fin août, une autre chercheuse, le Dr. Catherine Hurtaud, de l’unité de recherche sur le lait et les œufs de l’INRA/Agrocampus Ouest sera également dans le MidWest pour présenter ses travaux concernant, cette fois-ci, la qualité de la production laitière aux chercheurs américains de l’Unité du Wisconsin et de l’Iowa. L’objectif à travers cet échange d’expertise est le développement de collaborations en matière de recherche et développement.

Dernière modification : 05/06/2012

Haut de page